crédits photos - sundgau
Images du Sundgau

Le Sundgau au Moyen-Age

Histoire du Sundgau

Aux IXe et Xe siècles, le Duché d'Alsace fait place aux comtés du Nordgau et du Sundgau, ce dernier administré par la famille des Liutfried. Après le partage de l'empire de Charlemagne, le Sundgau connaît une période instable et voit l'autorité grandissante des chefs locaux. C'est le début de la féodalité. Le Sundgau est englobé dans le Saint Empire romain germanique sous Othon Ier.

En 1125, Frédéric, fils de Thierry Ier de Montbéliard, hérite du sud de l'Alsace et devient comte de Ferrette. Frédéric Ier (1125-1160) participe activement au gouvernement de l'Empire et lutte activement contre le paganisme en encourageant l'établissement de monastères et prieurés comme Feldbach et Saint Morand à Altkirch.

Son fils Louis (1160-1191) accompagne Frédéric Barberousse à la croisade et meurt en Palestine.

Ulrich Ier (1193-1197), fils de Louis, meurt assassiné par le comte palatin Othon de Bourgogne. Son frère Frédéric II (1197-1232) lui succède. Son règne est secoué par des violences et des guerres. Il fit enlever l'évêque de Bâle et fut durement châtié. Il est assassiné par son fils Louis le Féroce, qui sera excommunié pour son crime.

Ulrich II (1233-1275), fils de Frédéric II, répare les principales pertes de son père et vend le Sundgau en 1271 à l'évêque de Bâle qui le lui redonne en fief. Son fils Thiébaut (1275-1310) d'un esprit très guerrier, connaît beaucoup de déboires. Il s'installe au château de l'Engelbourg, à Thann.

Ulrich III (1310-1324) conquiert la vallée de Saint Amarin mais meurt sans descendant mâle. Sa fille Jeanne épouse Albert II de Habsbourg, dit le Sage et lui apporte le Sundgau en dot. Désormais le pouvoir sera loin, à Innsbruck puis à Vienne, en Autriche. Les terres d'Alsace et du Brisgau forment les " Pays antérieurs autrichiens ", administrés depuis Ensisheim par un grand bailli.

Le Sundgau est alors divisé en quatre bailliages (Landser, Thann, Altkirch et Ferrette). Mais 135 localités sont administrées directement par les seigneurs qui les tiennent en fief des Habsbourg. Cette noblesse villageoise fait ériger de nombreux manoirs.

La population est éprouvée par les épidémies de peste de 1313 et 1349, le tremblement de terre de 1356 et plusieurs guerres (Bâlois 1354 et 1369, les Anglais 1369 et 1375, Armagnacs 1444, Soleurois et Bâlois 1445-1146, guerre des Six Deniers 1466, guerre de Souabe 1499....)

De l'art médiéval, le Sundgau conserve de nombreux clochers à bâtière, l'église octogonale d'Ottmarsheim, celle de Feldbach, le cénotaphe de saint Morand à Altkirch...

retour en haut de page
Société d'Histoire du Sundgau - BP 27 - 68400 Riedisheim - France
mentions légales